中文 English 日本語 한국어

Lundi 19 septembre 2016

Acceui > China News > > Londres accueille un séminaire international consacré à "la Chine dans la nouvelle ère"

Londres accueille un séminaire international consacré à "la Chine dans la nouvelle ère"

2018-04-16

Un séminaire international sur le thème "La Chine dans la nouvelle ère" s'est tenu mercredi à Londres, dans le cadre d'une série d'activités visant à promouvoir le lancement du second volume de "Xi Jinping : la gouvernance de la Chine" en neuf langues.

Le séminaire a attiré plus de 70 chercheurs et représentants des médias venus de Chine, du Royaume-Uni, des Etats-Unis et de Singapour. Des débats pertinents ont couvert des sujets tels que le positionnement historique et l'importance mondiale de la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, ainsi que la Chine et le monde dans cette nouvelle ère.

La pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère a non seulement fait évoluer le socialisme à la chinoise, mais a également ouvert un nouveau chapitre dans la réalisation du grand renouveau de la nation chinoise et dans le renforcement de l'intégration de la Chine avec le monde, a déclaré Jiang Jianguo, chef adjoint du Département de la communication du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et chef du Bureau de l'information du Conseil des affaires d'Etat.

M. Jiang a souligné que dans la nouvelle ère, la Chine créerait plus d'opportunités pour le développement mondial, s'ouvrirait encore davantage aux pays du monde entier, améliorerait les échanges avec différentes civilisations et contribuerait plus profondément à la construction d'une communauté de destin pour l'humanité.

Zheng Bijian, président de l'Institut chinois pour la stratégie d'innovation et de développement, a déclaré que le contexte de "la Chine dans la nouvelle ère" avait émergé du processus de développement du socialisme à la chinoise lié à la mondialisation économique.

Il a indiqué que l'idée phare d'établir une communauté de destin proposée par le président chinois Xi Jinping avait renforcé les concepts de convergence d'intérêts et de communauté d'intérêts partagés, développés par l'"interdépendance" créée dans la mondialisation économique.

Il est plus important que jamais de suivre les tendances de notre époque, de faire des efforts concertés pour relever les défis par la coopération mondiale, de s'appliquer à élargir et approfondir la convergence des intérêts de toutes les parties, et de développer des communautés d'intérêts partagés multidimensionnelles, a-t-il ajouté.

L'ancien Premier ministre espagnol Felipe Gonzalez a déclaré que face au processus de mondialisation, l'isolationnisme ne devrait pas être adopté. Au lieu de cela, tous les pays devraient renforcer la coordination de la gouvernance mondiale et explorer la convergence de leurs intérêts.

Il a souligné que la Chine, en tant que force de stabilité et de soutien à la coopération dans le processus de mondialisation, s'ouvrait de plus en plus et cherchait des intérêts communs avec d'autres pays pour créer une communauté d'intérêts.

Liu Xiaoming, ambassadeur de Chine au Royaume-Uni, a déclaré que lire la Chine dans la nouvelle ère était une nécessité pour saisir des opportunités en Chine, un appel de l'époque pour construire une communauté de destin et une étape indispensable pour réduire la "lacune cognitive" entre la Chine et l'Occident.

Il a encouragé le public à bien lire "Xi Jinping : la gouvernance de la Chine", de manière à se faire une idée exacte sur la situation nationale actuelle de la Chine et à mieux comprendre la Chine dans la nouvelle ère.

Nathan Gardels, co-fondateur de l'Institut Berggruen, a déclaré que l'Occident et la Chine avaient besoin de comprendre les objectifs de développement de l'autre et de rechercher un terrain d'entente pour leurs intérêts communs. Le séminaire international comme celui-ci marque un point de départ qui aide l'Occident à mieux comprendre la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère.

Martin Jacques, chercheur principal à l'Université de Cambridge, a déclaré à Xinhua que le monde d'aujourd'hui manquait d'une vision pour l'avenir. C'est justement à cette époque que la Chine a proposé ses propres perspectives là-dessus.

Il est convaincu que l'idée de construire une communauté de destin, proposée par le président Xi dans l'ère actuelle de mondialisation, est une base importante pour le développement de la société humaine.

"Les grands changements de la Chine et sa perception de l'avenir sont très importants. Si nous l'observons de plus près, la Chine est l'avenir", a-t-il déclaré.

Le séminaire a été conjointement organisé par l'Institut chinois pour la stratégie d'innovation et de développement, le China International Publishing Group et le Conseil du 21e siècle, sous le patronage de l'ambassade de Chine au Royaume-Uni.

Source: Xinhua

Contactez-nous        E-mail: enghunan@hunan.gov.cn

Tous droits réservés.