中文 English 日本語 한국어

Lundi 19 septembre 2016

Acceui > China News > > La Chine lance un avertissement sur les terres rares

La Chine lance un avertissement sur les terres rares

2019-06-03

La Chine n'autorisera aucun pays à utiliser des produits fabriqués à partir de ses exportations de terres rares pour entraver son développement, a averti le 30 mai le ministère du Commerce.
 
Gao Feng, porte-parole du ministère, a rappelé que la Chine était le plus grand fournisseur mondial de matériaux de terres rares et avait toujours été disposée à répondre à la demande de ses partenaires commerciaux, en souhaitant que ce matériau serve à promouvoir l'industrie des terres rares. Il a fait ces commentaires lors d'une conférence de presse à Beijing quand il lui a été demandé si la Chine cesserait d'exporter des matériaux de terres rares vers les États-Unis.
 
Les propos du ministère interviennent après que l'administration Trump a relevé les droits de douane sur les produits chinois et restreint les activités commerciales de Huawei, portant atteinte aux intérêts des entreprises et des marchés financiers des deux pays.
 
« Tout en satisfaisant la demande intérieure, la Chine est toujours disposée à satisfaire les besoins légitimes des autres pays en matière de terres rares », a-t-il déclaré. Mais si un pays envisage d'utiliser des produits fabriqués à partir de ses exportations de terres rares pour entraver le développement de la Chine, ce n'est pas acceptable, a-t-il ajouté.
 
Les terres rares sont actuellement des éléments stratégiques et indispensables à la fabrication de produits de haute technologie tels que les véhicules électriques, les équipements militaires et les smartphones, ainsi que les instruments aéronautiques et médicaux.
 
Toujours le 30 mai, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lu Kang, a déclaré que les États-Unis avaient pris des mesures allant à l'encontre des principes fondés sur les règles de l'Organisation mondiale du commerce, et faisaient preuve d'un unilatéralisme. Ces mesures ont gravement nui aux pays, y compris aux États-Unis et à l'économie mondiale, a-t-il souligné.
 
Gao Feng, du ministère du Commerce, a quant à lui déclaré que le gouvernement américain est le seul responsable de ses actions contradictoires qui ont entraîné une escalade des frictions commerciales avec la Chine.
Le gouvernement américain a envoyé des signaux contradictoires en affirmant que les deux pays parviendraient bientôt à un accord, puis en disant qu'il n'était pas prêt.
 
De son côté Le président américain Donald Trump a annoncé le 27 mai au Japon que Washington n'était pas prêt à conclure un accord commercial avec la Chine, mais que la possibilité que les deux pays parviennent à un accord un jour restait ouverte.
 
Wang Zhaoxing, vice-président de la Commission de réglementation du secteur bancaire et des assurances en Chine, estime que le renforcement du protectionnisme et de l'unilatéralisme commerciaux perturbe gravement le système économique et commercial mondial.
 
« Ce n'est qu'en défendant fermement les règles du commerce mondial et en adhérant à l'ouverture et à la coopération que nous pourrons continuer à promouvoir la prospérité commune de l'économie mondiale », a dit M. Wang lors d'une conférence économique à Beijing, indiquant que diverses mesures d'ouverture du secteur financier étaient en cours et que le marché avait réagi favorablement. Les institutions financières de plusieurs pays et régions ont exprimé leur volonté d'accroître davantage les investissements en Chine, a-t-il ajouté.
 
La Chine se félicite des investissements des institutions financières de tous les pays et continuera à respecter ses engagements de créer un environnement propice à une concurrence loyale pour la Chine et les pays étrangers et à un environnement réglementaire propice au développement partagé, a-t-il conclu.
 
Source : Xinhua

Contactez-nous        E-mail: enghunan@hunan.gov.cn

Tous droits réservés.