中文 English 日本語 한국어

Lundi 19 septembre 2016

Acceui > Hunan News > > Huit villes chinoises renforcent leurs mesures sur le marché immobilier

Huit villes chinoises renforcent leurs mesures sur le marché immobilier

2017-10-02

Huit grandes villes chinoises ont rendu publiques récemment des mesures supplémentaires concernant le marché immobilier, dans le cadre de leurs dernières tentatives en date pour mettre un frein à la flambée des prix des logements.

Depuis vendredi, huit villes du deuxième rang, à savoir Xi'an, Chongqing, Nanchang, Nanning, Changsha, Guiyang, Shijiazhuang et Wuhan, ont resserré le contrôle du secteur immobilier. La plupart d'entre elles interdisent la vente de logements dans les deux à trois ans suivant l'achat.

A Shijiazhuang, les logements neufs achetés depuis le 24 septembre ne pourront pas être remis sur le marché durant les cinq prochaines années.

A Wuhan, il a été demandé aux promoteurs immobiliers de traiter sur un même plan d'égalité les acheteurs faisant appel à l'hypothèque et ceux payant comptant.

Selon des analystes, l'interdiction de mise en vente est une mesure efficace pour calmer la spéculation au marché.

Le nouveau cycle de contrôle des prix des logements lancé par ces huit villes montre qu'il n'y aura pas de pause à relativement long terme et que les autorités restent déterminées en ce qui concerne le contrôle des prix des logements, a constaté Yang Xianling, chercheur en chef de l'agence immobilière Homelink.

Ces mesures prises à la veille de la fête nationale peuvent mieux orienter les attentes du marché, a ajouté M. Yang.

En mars, Xiamen est devenue la première ville du pays à introduire l'interdiction de mise en vente. Une quarantaine de villes l'ont suivie, selon l'Académie des indices de Chine.

M.Yang a expliqué que ce nouveau renforcement des mesures ciblait en général des capitales provinciales, où les prix de logements font face à une pression inflationniste, en raison d'une croissance anticipée de la population dans le futur.

Zhang Dawei, analyste en chef de l'agence Centaline Property, a indiqué que le contrôle du marché immobilier est passé aux villes des deuxième et troisième rang et que plus de villes devraient suivre cette tendance.

Le marché dans les grandes villes comme Beijing a perdu de son élan, après l'annonce du renforcement des mesures, parmi lesquelles des taux plus élevés d'hypothèque et d'acompte. Pourtant, les villes plus petites ont connu une hausse des prix, car les flux de capitaux vont vers là où il y a moins de restrictions.

Les banques dans de nombreuses villes importantes ont aussi augmenté leurs taux d'hypothèque.

Dans la capitale chinoise, presque 20 banques ont élevé leur taux d'hypothèque pour le premier achat immobilier de 5% ou de 10%. Certaines ont même refusé de recevoir de nouvelles demandes d'hypothèque.

Les régulateurs du secteur bancaire dans les villes comme Beijing et Shenzhen ont également ordonné aux banques de surveiller les prêts de leurs clients, en vue d'éviter l'afflux de capitaux vers le marché immobilier.

Source: Xinhua

Contactez-nous        E-mail: enghunan@hunan.gov.cn

Tous droits réservés.