中文 English 日本語 한국어

Lundi 19 septembre 2016

Acceui > China News > > La réduction ciblée de la pauvreté en Chine, une initiative decisive

La réduction ciblée de la pauvreté en Chine, une initiative decisive

2020-07-31

Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a inspecté le 8 juin 2020 la région autonome Hui du Ningxia (nord-ouest de la Chine) pour s'informer des efforts déployés pour faire avancer la réduction de la pauvreté, renforcer la protection écologique du fleuve Jaune, et promouvoir l'unité ethnique. (Photo : Xinhua)

Plus de 700 millions de personnes ont été tirées de la pauvreté en Chine pour atteindre les Objectifs de développement durable des Nations Unies à l'horizon 2030 d’éradication de la pauvreté avec 10 années d'avance. C’est une contribution de la Chine à l’humanité, et comme l’a rappelé le président Xi Jinping lors d’un symposium le 6 mars 2020 sur la victoire décisive dans la réduction de la pauvreté, la sortie de la pauvreté de tous les résidents ruraux qui vivent en dessous du seuil de pauvreté actuel en 2020 est un engagement solennel du Comité central du Parti communiste chinois.

La lutte contre la pauvreté, une priorité absolue

La  réduction de la pauvreté a toujours été une priorité absolue pour le gouvernement chinois. La Chine s'est engagée à éradiquer la pauvreté depuis l'adoption de la politique de réforme et d’ouverture. Le pays a progressivement ajusté ses objectifs en fonction du développement économique, et créé des organismes et des mécanismes spécifiques pour normaliser et institutionnaliser ses diverses initiatives. C’était une nécessité, car si des dizaines de millions de personnes dans les zones rurales avaient pu sortir de la pauvreté en bénéficiant de trois décennies de croissance économique à deux chiffres, de larges poches de misère subsistaient dans des régions soit montagneuses et enclavées, soit désertiques et arriérées, soit majoritairement peuplées de minorités ethniques.

La forte croissance de l’économie chinoise  avait aussi accentué les écarts de revenus et aggravé la pauvreté régionale. Depuis le début des années 2000, de vastes programmes de construction d’infrastructures ont été mis en chantier et des politiques d’aide ont considérablement soulagé les régions rurales (de la gratuité de la scolarité obligatoire à la suppression de l’impôt foncier en passant par une refonte avantageuse du système d’assurance-santé et d’assurance-retraite). Mais il fallait aller plus loin encore.

En mars 2013, le président Xi a donc proposé la stratégie de « lutte ciblée contre la pauvreté » lors d’une tournée d’inspection dans la préfecture autonome tujia et miao de Xiangxi, dans la province centrale du Hunan. Les modalités de réduction de la pauvreté ont alors privilégié l’entrepreneuriat et l’emploi, les réimplantations vers des zones plus hospitalières, la compensation écologique, et la mise en place d’un filet de protection sociale. A chaque situation spécifique, pour chaque personne, une solution. La combinaison d’un ciblage élaboré (avec un fichier national répertoriant les personnes vivant sous le seuil de pauvreté) et d’un contrôle minutieux (du « premier secrétaire » du village aux plus hautes instances provinciales, régionales et municipales) a permis depuis quelques années de resserrer l’étau pour s’attaquer au dernier carré de pauvreté.  L’épidémie de COVID-19 a cependant placé de nombreux obstacles le long de cette ultime ligne droite.  Une crise qui a cependant créé de nouvelles opportunités.

Tourné vers les traditions, ouvert sur l’avenir

Ces deux dernières années, le tourisme rural et le streaming connaissaient déjà un fort essor, mais l’épidémie de COVID-19 a considérablement modifié la donne en 2020. D’un côté, les Chinois privilégient désormais les séjours courts et moins distants, et de l’autre, la généralisation de la 5G couplé au développement des livraisons express a révolutionné les comportements des consommateurs, des producteurs et des commerçants. Une manne pour les régions rurales pauvres dont le patrimoine et les sites pittoresques, mais aussi les spécialités locales abondent.

Les villages des régions isolées et reculées bénéficient d’avantages de taille  puisqu’elles ont été épargnées par certains des méfaits de l’urbanisation et de l’industrialisation et ont su conserver leur authenticité. La lutte contre la pauvreté par le tourisme rural est ainsi devenue une modalité explorée dans ces zones : de jeunes entrepreneurs, mais aussi des citadins en mal de ruralité ont ainsi créé des villages-vacances, des gites ruraux, des maisons d’hôtes et fait revivre des villages entiers en créant des emplois tout en valorisant leur environnement. Cette méthode, qui a fait ses preuves dans le monde entier, est désormais appliquée à grande échelle en Chine, notamment dans le sud et le sud-ouest du pays, mais aussi près des grandes agglomérations (notamment dans le Hebei, le Jiangsu et le Zhejiang).

Les régions pauvres ont aussi rapidement adopté le numérique et le commerce en ligne, une transition facilitée par une meilleure couverture du territoire (dans les infrastructures routières et la connexion internet) et l’installation à grande échelle de stations de base 5G. C’est ce qui a permis le boom si rapide des ventes par streaming ces six derniers mois. Cette explosion de l’e-commerce et des livraisons express a largement contribué à réduire les inégalités et tirer de nombreux villages de la pauvreté, notamment en les spécialisant dans des produits de l’agriculture (fruits et légumes, mais aussi viandes et volailles) et de l’artisanat (broderie, vannerie, accessoires, etc.) que les exploitants ou les artisans peuvent vendre directement sur des plateformes de streaming mises à leur disposition par des grands groupes (Alibaba et JD). Les initiatives de ce genre abondent, avec le soutien des autorités locales et du secteur privé, et rencontrent un succès phénoménal.

L’effet d’entraînement de ces nouveaux comportements et de ces modèles économiques et commerciaux innovants  transforme les zones pauvres en créant des emplois et en augmentant les revenus, ce qui est l’objectif premier, mais plus encore, en redonnant espoir, un sentiment de fierté et d’accomplissement, et une motivation supplémentaire pour « rester au pays » et contribuer au développement durable d’un village et d’un canton. Si ces données ne peuvent se mesurer et apparaître sur des statistiques, elles sont tout aussi cruciales.

L’éradication de la pauvreté a été une œuvre de longue haleine au cours de ces 70 dernières années et elle a concerné plus de 700 millions de Chinois, soit une bonne partie de l’humanité. En cette année 2020, qui devrait voir l’avènement d’une société modérément prospère, l’objectif d’éradication complète est sur le point d’advenir, malgré les obstacles de dernière minute. 

C’est une réalisation grandiose qu’avait saluée Robert Kuhn, président de la fondation éponyme. « Quand les historiens du futur écriront le récit de notre époque, l’une des caractéristiques pourrait bien être la réduction ciblée de la pauvreté en Chine », avait-il écrit dans un commentaire publié le 12 septembre 2019 dans le Quotidien du Peuple.

Source: french.china.org.cn


Contactez-nous        E-mail: enghunan@hunan.gov.cn

Tous droits réservés.