中文 English 日本語 한국어

Lundi 19 septembre 2016

Accueil > China News > > La 8e conférence ministérielle du FCSA est une réussite complète, indique le chef de la diplomatie chinoise

La 8e conférence ministérielle du FCSA est une réussite complète, indique le chef de la diplomatie chinoise

2021-12-03

DAKAR, 1er décembre (Xinhua) -- La huitième Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine (FSCA) qui vient de s'achever au Sénégal a été une réussite complète, a déclaré le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères de Chine, Wang Yi.

Malgré l'impact de la pandémie de COVID-19, la Chine et l'Afrique ont réussi à surmonter toutes sortes de difficultés et à organiser cette conférence à la date prévue. Les deux parties ont eu des discussions pragmatiques et efficaces sur les thèmes à l'ordre du jour de la conférence, et sont parvenues à un large consensus de vues, a indiqué M. Wang.

La conférence a passé en revue les réalisations accomplies dans le développement des relations et la solidarité sino-africaines depuis le Sommet du FSCA de Beijing en 2018, notamment en matière de lutte contre la pandémie. Elle a examiné la mise en œuvre concrète des "huit initiatives majeures" annoncées lors du sommet de Beijing, et a adopté une série de documents finaux.

La conférence, qui s'est tenue les 29 et 30 novembre à Dakar, la capitale sénégalaise, a été présidée conjointement par M. Wang, le ministre chinois du Commerce Wang Wentao, la ministre sénégalaise des Affaires étrangères Aissata Tall Sall, et le ministre sénégalais de l'Economie, de la Planification et de la Coopération Amadou Hott.

Le nombre de documents finaux adoptés lors de cette conférence dépasse largement celui des conférences précédentes, ce qui reflète la qualité et le niveau de la coopération sino-africaine, et atteste de la détermination des deux parties à oeuvrer à un développement commun, à relever conjointement les défis et à partager les opportunités de la nouvelle ère, a indiqué M. Wang.

Il a souligné que la conférence avait également décidé à l'unanimité de continuer à promouvoir la coopération anti-épidémique. Au cours de la cérémonie d'ouverture de la conférence, le président chinois Xi Jinping a ainsi annoncé que la Chine fournirait un milliard de doses supplémentaires de vaccins anti-COVID à l'Afrique, une annonce qui a recueilli de nombreux éloges et suscité un écho enthousiaste auprès des dirigeants et représentants africains, a indiqué M. Wang.

La Chine mettra pleinement en œuvre la promesse solennelle du président Xi, continuera à soutenir l'exemption de droits de propriété intellectuelle pour les vaccins, aidera l'Afrique à améliorer sa capacité de production locale de vaccins, s'efforcera de combler au plus vite le "fossé vaccinal", et apportera un ferme soutien aux efforts de lutte contre l'épidémie de l'Afrique, a déclaré M. Wang.

Il a ajouté que cette conférence avait été l'occasion de discuter en profondeur de plusieurs questions majeures, comme la situation internationale et la gouvernance mondiale. Les participants ont réaffirmé leur détermination à poursuivre un véritable multilatéralisme, à sauvegarder le système international centré sur l'ONU et l'ordre international fondé sur le droit, à défendre la souveraineté, la sécurité et les intérêts de développement de la Chine et de l'Afrique, et à préserver les intérêts communs des pays en développement.

Les participants sont également convenus de travailler à accroître la représentation et à mieux faire entendre la voix des pays en développement - y compris africains - sur la scène internationale, et de construire conjointement un nouveau type de relations internationales caractérisées par le respect mutuel, l'équité, la justice et la coopération mutuellement profitable.

Le chef de la diplomatie chinoise a souligné que la coopération sino-africaine avait réussi à inverser la tendance baissière, et avait fait preuve d'une grande résilience et d'un grand potentiel. Il a noté que les deux parties devaient saisir cette occasion pour mettre intégralement en œuvre les décisions prises au cours du forum, pour le plus grand bénéfice des peuples chinois et africains.

Les deux parties doivent suivre des voies de développement conformes à leurs propres conditions nationales, approfondir leur dialogue et leurs échanges en matière de gouvernance nationale, prendre fermement en main leur avenir et leur destinée, et se soutenir mutuellement dans leurs efforts pour défendre leur souveraineté nationale, leur sécurité et leurs intérêts de développement, a affirmé M. Wang.

Des efforts doivent également être déployés pour promouvoir un meilleur alignement stratégique des efforts sino-africains de construction de "la Ceinture et la Route", de l'Initiative de développement mondial, de l'Agenda 2063 de l'Union africaine, de la Zone de libre-échange continentale africaine et des stratégies de développement respectives des pays africains, a-t-il poursuivi.

Les deux parties continueront d'adhérer à l'esprit du FCSA, qui est un esprit de consultations approfondies, de contributions conjointes et d'avantages partagés. Elles continueront également à travailler ensemble pour mettre en œuvre les "neuf programmes" et pour améliorer la coopération sino-africaine dans des domaines tels que la médecine et la santé, les moyens de subsistance, le développement vert , l'économie numérique et le renforcement des capacités, afin de contribuer à la reprise économique et au développement durable de l'Afrique après la pandémie, a-t-il indiqué.

La Chine a toujours été le partenaire de coopération le plus sincère et le plus fiable de l'Afrique, a-t-il déclaré, soulignant que sa contribution au développement du continent africain ne ferait qu'augmenter.

Les deux parties renforceront également les échanges entre les jeunes et les femmes, et joueront un rôle actif dans la prise en charge et la protection des ressortissants chinois en Afrique et des expatriés africains en Chine. Elles formeront davantage de personnes spécialisées dans les relations sino-africaines, qui apprécient la coopération sino-africaine et chérissant l'amitié sino-africaine, afin que les graines de amitié plantées par les anciennes générations continuent à fleurir et à s'épanouir à jamais, a-t-il ajouté.

Il est vital de préserver le véritable multilatéralisme, l'équité et la justice internationales, de défendre les propositions justes de la Chine, de l'Afrique et des autres pays en développement, et de faire avancer l'ordre international dans une direction plus juste et plus raisonnable, a souligné M. Wang.

La 8e Conférence ministérielle du FCSA a également réuni des ministres des Affaires étrangères, de l'Economie, du Commerce, des Finances, ainsi que des représentants de 53 pays africains.

La Chine est devenue un partenaire indispensable dans le développement de l'Afrique le FCSA s'est imposé comme le principal accélérateur de la coopération Afrique-Chine, ont-ils dit.

Les pays africains soutiennent l'Initiative de développement mondial et l'Initiative de partenariat pour le développement de l'Afrique, et sont déterminés à y prendre part. Ils espèrent aussi obtenir un plus grand soutien de la part de la Chine dans des domaines tels que l'industrialisation et les efforts anti-épidémiques, et sont disposés à construire conjointement une Ceinture et une Route de qualité pour améliorer le bien-être des populations et parvenir à une prospérité commune, ont-ils déclaré.

La conférence a débouché sur l'adoption de quatre documents : la Déclaration de Dakar de la 8e Conférence ministérielle du FCSA, le Plan d'action de Dakar (2022-2024), la Déclaration sino-africaine sur la coopération en matière de changement climatique, et la Vision pour la coopération sino-africaine 2035.

Source : Agence de presse Xinhua

Droits d'auteur: Le gouvernement populaire de la province du Hunan

Si vous avez des questions, ou trouvez des erreurs, veuillez nous contacter.

E-mail: enghunan@126.com     Tél: +86-731-88664060

Numéro d'enregistrement du site Web: 湘ICP备05000618号